Ecologie, Météo, Vie de la commune|

La situation de la ressource en eau de la Haute-Corse fait, depuis 2022, l’objet d’un suivi très précis et régulier de la part de l’ensemble des gestionnaires de cette ressource et partenaires associés. Lors du dernier comité de ressources en eau qui s’est tenu le 31 mai 2024, a été exposée la situation hydro- climatique du département, qui continue à se dégrader devant l’absence de pluie depuis septembre 2023. Météo France constate un déficit hydrologique et une sécheresse agricole exceptionnels, d’une durée de retour supérieure à 25 ans. Les précipitations de mai ont évité une aggravation mais n’ont pas résolu une situation de déficit hydrologique et de sécheresse édaphique déjà tout à fait exceptionnelle sur les 3, 6 ou 12 derniers mois. Le cap Corse et la plaine orientale connaissent un déficit de précipitations de l’ordre de 60 % de septembre 2023 à mai 2024, il s’agit de valeurs record pour la plaine orientale, de valeurs inédites depuis 1989 dans le Cap Corse et la région bastiaise.
Les prévisions météorologiques nous laissent entrevoir l’arrivée d’un été précoce, très sec à compter du 10 juin 2024.
Au regard des indicateurs présentant une fragilité significative et des prévisions météorologiques à venir, il convient de préserver la ressource en eau afin de pouvoir disposer de cette ressource jusqu’à l’automne et la prochaine saison de recharge. Il y a donc nécessité pour tous les utilisateurs, publics et privés, d’amplifier leurs efforts de sobriété dans les usages de l’eau et de faire preuve de civisme en procédant à un usage économe de l’eau dans leurs activités.
Aussi, j’ai décidé, conformément à l’arrêté de bassin et à l’arrêté cadre départemental relatif à la sécheresse, de placer à partir de lundi 10 juin en « alerte » les unités hydrographiques du Cap Corse – Nebbio et de la plaine orientale. Vous retrouverez, en annexe, des mesures de restrictions afin d’assurer la préservation de la ressource. Celles-ci pourront être renforcées localement, si nous le jugeons nécessaire en fonction des circonstances, par arrêté municipal en application de l’article L.2212-2 du code général des collectivités territoriales.
La situation hydrique du département continuera de faire l’objet d’un suivi rapproché au sein du comité de ressource en eau, et pourra conduire le cas échéant à la prise de mesures complémentaires en fonction de son évolution. Si la situation devait s’améliorer, il est bien évident que ces mesures de restrictions seraient revues ou suspendues.
Les limitations d’usage de l’eau ne produiront toutefois pleinement leurs effets que si elles sont réellement respectées par la population des territoires concernés. Aussi, vous saurais-je gré de bien vouloir relayer ces mesures au plus près de nos concitoyens par les canaux et supports d’information que vous jugerez les plus pertinents.
Je sais pouvoir compter sur votre implication pour préserver cette ressource essentielle.

Limitations des usages de l’eau prévues en situation d’alerte sécheresse

Les mesures de limitation des usages de l’eau, détaillées ci-dessous, ne sont pas applicables dès lors qu’il y a utilisation d’eaux de pluie récupérées ou réutilisation d’eau.

Calendrier des jours d'irrigation qui s'appliquent aux usages agricoles

Laisser un commentaire

Close Search Window